EXAMENS SPECIAUX 2019: 1644 candidats à l’assaut du CEP, du BEPC et du Bac

Au total 1644 candidats ont entamé, le mardi 3 septembre 2019, à la session spéciale des examens du Certificat d’étude primaire (CEP), du Brevet d’étude du premier cycle (BEPC) et du Baccalauréat.  Le lancement a été effectué à Kaya, dans la région du Centre-Nord, par le ministre en charge de l’éducation nationale, Pr Stanislas Ouaro


Selon la Direction de la communication et de la presse ministérielle (DCPM) du ministère de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENAPLN),  c’est «après la tenue réussie de la session ordinaire des examens de 2019, le cap était mis pour la réussite de la session spéciale des examens du CEP, du BEPC et du Bac».

Le même texte précise que ce sont au total 1644 candidats qui n’avaient pu prendre part aux sessions de juin du fait de l’insécurité dans leurs contrées respectives qui ont pris part à cette session.

Il ressort que les candidats sont repartis comme suit : 1306 candidats à la conquête du CEP dans 5 villes soit Djibo, Fada, Gorom-Gorom, Kaya et Ouahigouya, 330 à la recherche du BEPC dans les villes de Fada et Gorom-Gorom , et enfin, pour le Bac , 8 candidats regroupés dans le centre unique de Ouagadougou.

Le lancement officiel de la session spéciale desdits examens a eu lieu mardi 3 septembre 2019 à Kaya, dans la région du Centre-nord, à 100 km au Nord de Ouagadougou, par le ministre de l’Education nationale, Pr Stanislas Ouaro.

«Après avoir donné le top départ national matérialisé par l’ouverture de l’enveloppe de l’épreuve de rédaction, le Pr Stanislas Ouoro s’est dit satisfait du pari tenu», rapporte la DCPM.

Au Burkina Faso, les épreuves écrite de la session ordinaire du CEP 2019 a eu lieu du 11 au 13 juin avec près de 420.000 candidats inscrits, celle du BEPC 2019 a eu lieu du 6 au 19 juin, avec 304.096 candidats en lice.

Quant à la session ordinaire du Bac 2019, il a eu lieu, du 21 juin au 9 juillet, avec 110.508 candidats.

Silvère TINDANO