SITUATION NATIONALE: Une vingtaine de syndicats et d’OSC appellent à une journée de “dénonciation” le 31 août

L’Unité d’action syndicale (UAS) et 21 autres syndicats et Organisations de la société civile (OSC) burkinabè appellent  à une journée de “dénonciation et d’interpellation”, samedi 31 août 2019, sur toute l’étendue du territoire national.


Des Organisations de la société civile (OSC) et syndicats, se joignent à l’Unité d’action syndicale (UAS) pour tenir une journée de “dénonciation et d’interpellation”. La date retenue est le samedi 31 août 2019, sur toute l’étendue du territoire national.

Selon une note de l’UAS, la journée sera marquée par des rassemblements populaires sur toute l’étendue du territoire national.

Ces organisations et syndicats se disent «indignées par la situation nationale au Burkina Faso caractérisée par la persistance et la violence des attaques terroristes, les menaces et les assassinats, la violation des libertés démocratiques et syndicales, le non-respect des engagements pris par le gouvernement vis-à-vis des partenaires sociaux».

A Ouagadougou, la journée de “dénonciation et d’interpellation” sera ponctuée par un meeting qui se tiendra à la Bourse du travail à partir de 8 heures (GMT et locale), suivi d’un panel à 15 heures au Conseil burkinabè des chargeurs (CBC).

La situation nationale au Burkina Faso est marquée par de nombreuses attaques terroristes contre les Forces de défense et de sécurité (FDS) ainsi que les populations civiles.

A cela s’ajoutent des mouvements d’humeur organisés par des travailleurs de la fonction publique.

Silvère TINDANO