SPORT: Le Burkinabè Ibrahim Séré élu secrétaire général de l’Organisation régionale antidopage

Le Burkinabè Dr Ibrahim Séré vient d’être élu au poste de secrétaire général des Zones 2 et 3 de l’Organisation régionale antidopage (ORAD) pour un mandat de deux ans.  


L’Organisation régionale antidopage (ORAD) a un nouveau Secrétaire général (SG). Il s’agit du Burkinabè Dr Ibrahim Séré qui vient d’être élu pour un mandat de deux ans.  Selon une source proche du ministère en charge du Sport, le candidat du Burkina Faso a été voté à l’unanimité par les participants à la quatorzième réunion de l’ORAD, tenue les 7 et 8 octobre 2019 à Bamako, au Mali.

Le désormais SG des Zones 2 et 3 de l’ORAD est un spécialiste de la médecine du sport. Il est l’actuel directeur national du centre médico-sportif.

Dans le cadre de ses missions, Dr Séré officie comme médecin des différentes équipes nationales et aussi des clubs et sportifs qui prennent part, pour le compte du Burkina Faso, à des compétitions continentales ou internationales.

L’Organisation régionale antidopage est une section de l’Agence mondiale antidopage (AMA). Elle regroupe dix pays que sont le Bénin, le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

L’AMA poursuit plusieurs objectifs dont l’aide aux pays et aux organisations à développer des programmes antidopage conformes au Code mondial antidopage dans des régions du monde où peu ou pas d’activités antidopage sont établies.

La structure œuvre aussi pour l’accroissement de la capacité des contrôles dans le monde et promouvoir la durabilité à long terme des contrôles et de l’éducation antidopage.

Elle entend aussi s’assurer que les sportifs de tous les pays et de tous les sports sont assujettis aux mêmes protocoles et procédures antidopage  et engage tous les pays du monde dans des activités de lutte contre le dopage.

Alex Lebon KANY